Nous vous souhaitons un très joyeux Noël !

Partagez | 
 

 Anton ✣ Let me see your fearless when the darkness come.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oskar Petrovsky
vampire. i want blood.
avatar


Messages : 103
Nom d'utilisateur : © Summers
Célébrité + © : Tom Hiddleston - Avatar by © Summer, sign by © Summers & gifs by Tumblr.
« Trust me. I can eat you quickly or I can eat you slowly. But I will eat you. »


◗ Âge : 30 ans d'apparance, mais plus de 340 ans en réalité.
◗ Statut civil : Célibatârd et très très fière de l'être !
◗ Travail, étude : Dealer - Assassin - Croquer d'homme - Gigolo -
◗ Adresse : Terré au fin fond d'un crypte aménager grand luxe... Mais rêver pas l'entrée est secrete.
◗ Secret : Les secrets c'est fait pour être gardés, non ?



MessageSujet: Anton ✣ Let me see your fearless when the darkness come.   Mar 29 Déc - 14:38


“ Let me see your fearless when the darkness come. ”
Oskar était dehors bien tard ce soir-là. Étrangement, il n'était pas sorti de sa belle crypte aménagée, avec le soleil qui était allé se coucher comme à son habitude. Non en cette soirée, il avait eu à faire dans son antre. Sa victime de la veille ayant assez bizarrement résisté, il avait joué avec elle une bonne partie de la nuit précédente, puis il était tomber lui dans ce coma certain. Comme chaque début de journée, a cause de se fichu soleil. Dommage. Il avait fini par s'endormir et se réveiller assez tardivement en cette nuit de demi-lune. C'est un peu ensuqué, peut-être le sang de sa victime, pas très fiable. Il se leva aux alentours de trois heures du matin. Arrf, sa victime s'était vidée du reste de son sang dans son sommeil. Erreur de débutant. Ses canines sortirent sans qu'il ne se contrôle vraiment, il n'en fallut pas plus pour que le sombre jeune homme sorte de son trou. Vêtu de noir, look rockeur avec son manteau de cuir d'un noir légèrement éclatant à la lumière de la lune, il marcha la tête haute, comme toujours, rapidement dans les rues de la ville. Se laissant guider par son instinct.

Comme toujours, Mirko était le genre de vampire qu'on ne voulait pas croiser, froid , distant , méchant , tueur, anti-humain... Anti tout en réalité, seule sa personne comptait. Lui et quelques rares qui arrivaient encore à faire briller cette étoile qu'il avait au fond de son regard bleu perçant. Croisant plusieurs personnes, se léchant les crocs à chaque fois, mais ce n'était pas eux qu'il voulait, non. Son instinct le guidait plus loin, vers le pont. Il le savait, il le sentait au fond de lui. Ralentissant le pas aux abords de la jeter, il y avait un petit couple plus loin, main dans la main se disant des mots doux. Dégoûtant. En une fraction de seconde, il fut derrière eux, arrachant presque la tête de la femme la jetant par-dessus la palissade et plantant ses dents dans le cou du jeune homme. Il se nourrit avec délectation, le jeune homme n'eut pas le temps de crier de se plaindre ou emmètre même un son que le vampire l'avait presque vidé. Lui arrachant la moitié de la gorge alors qui le laissa lui aussi tomber au fond des flots. Léchant ses lèvres, se délectant de ce sang qui l'appelait depuis trop longtemps. Le contour de sa bouche rouge, il repartit. Le pas plus lent, plus calme, non pas rassasier, mais plus apaiser.

En contre-bas, loin qui vit une silhouette, seule posée au bord d'une jeté de cailloux. Un sourire s'empara de ses fines lèvres. Non pas qu'il voulait en faire également son casse-croûte. Non, il connaissait cette jeune personne. Oui même de loin il l'avait reconnu et puis il avait sentit cette magie de loin. Il était assez vieux et expérimenté pour savoir cela. Il s'assit à ses côtés sans un bruit, telle une ombre, pourtant, il le sentit, lui demandant de dégager, poliment. « Nous serons deux à ne pas être d'humeur. Pourtant généralement tu es heureux de me voir. » Répondit t-il, alors, en se posant à croupit, le regard clair poser sur la rivière à leurs pieds, sentant déjà les premières lueurs du soleil arriver avant même qu'elle ne soit visible. C'était l'avantage d'être un vampire. Pour un humain, le soleil se levait à une certaine heure, pour un vampire, c'était bien avant. « De toute façon, je ne te dérangerais pas longtemps. » Fit-il simplement, sous-entendant sa condition, qu'il connaissait pour ne cesser de lui poser des question dessus. Le contour de la bouche encore légèrement rouge de sang frais, qu'il oublia de se nettoyer.
651 mots ♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers

PS :: Fin de mon post modifiable au gré des personnes désirant répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anton Sibley
wizard. with my grimoire.
avatar


Messages : 59
Nom d'utilisateur : spf
Célébrité + © : colin o'donoghue © tearsflight

“Most books on witchcraft will tell you that witches work naked. This is because most books on witchcraft were written by men.”
― Neil Gaiman



◗ Âge : trente-cinq années
◗ Statut civil : célibataire
◗ Travail, étude : propriétaire de l'hôtel white rock
◗ Adresse : uc
◗ Secret : influencé par les ténèbres


Bonus
Famille, relations :
Envies/souhaits :
Objets magiques:


MessageSujet: Re: Anton ✣ Let me see your fearless when the darkness come.   Sam 2 Jan - 20:40


« let me see your fearless when the darkness come »
Oskar & Anton


Parfois j'essaie d'imaginer à quoi ma vie ressemblerait si je n'étais pas un sorcier, juste un humain. Ou si j'avais fais ma vie à dehors de Seven Lakes dans une famille de sorciers dits 'normaux'. Non, il avait fallut que je sois issus d'une famille de sorciers de Salem, à cheval sur les mœurs d'avant. C'est limite si les mariage entre cousins et cousines ainsi que les incestes entre frères et sœurs sont encouragés. J'ignore comment cela se fait mais en grandissant je n'ai pas adopté les mêmes idées que les autres Sibley, ce qui fit de moi le vilain petit canard de la famille. Dernier d'une branche de la famille:ma mère ne peut plus donner la vie suite à une malédiction vaudou et quand bien même j'adopterai une fille je ferais en sorte qu'elle grandisse loin de cette famille de sorciers congénitale et malsaine. Plus tôt dans la journée j'avais rendu visite mes parents et ce fut les mêmes choses : reproches, médisance, plaintes, comédie... On ne parle jamais du temps qu'il fait dehors, on critique son prochain et on joue la comédie en se pensant au dessus de tous. Lorsque j'ai quitté leur demeure j'ai attendu de disparaître de leur champ de vision pour arrêter ma caisse, baisser ma vitre et fumer trois cigarettes à la filée essayer de me calmer. C'est affreux de voir comment j'agis avec ma famille, avant je considérais qu'il n'y avait rien de plus important que les liens du sang. Aujourd'hui, je dois avoir renié quatre-vingt douze pour cent des Sibley. Je ne les déteste pas, en fait ils me font de la peine. Ils sont enfermés dans leur bulle et se pensent parfait alors qu'à mon avis ils ne valent pas plus que des croquettes pour chien. Comme toujours, les visites chez mes parents sont éprouvantes. Je retourne à l'hôtel et me rend jusqu'au bar. On me sert d'abord un cocktail avec très peu d'alcool, ayant pour ingrédients de la limonade, de l'orange pétillante, du sirop de grenadine et de la liqueur de mûre. Je ne tarde pas à enchaîner avec le martini et le bourbon. Vingt minutes plus tard je me sens bien, assez bien pour mettre trop longtemps à rejoindre mes appartements. Daisy se décide à m'aider à pénétrer dans l’ascenseur et m'allonger sur mon lit. Je finis par sombrer, en ayant cette sensation de tomber dans le vide la tête en première. Je me réveil tardivement et regarde l'heure : minuit quatre. Je me redresse et mon premier réflexe est de faire couler un bain chaud. J'y verse de l'huile de rose pour les élans amoureux et des pétales de chrysanthème pour la force. Pour ce que je m'apprête à faire je dois être capable d'attirer et de rester fort pour tenir tête à mes soucis familiaux.

Quarante minutes après je me retrouve dans une boîte de nuit sur Whispering Wind Road, dans un jean moulant et une chemise noire aux trois premiers boutons ouverts. J'enchaîne cigarettes avec cocktails et danses avec des inconnus. J'ai cette tendance à faire n'importe quoi lorsque je me sens au plus bas, rabaissé et contrarié par mes parents. Le seul acte de bonté que mes parents firent fut de me concevoir et de me donner la vie... Je ne tarde pas à me retrouver à genoux dans les toilettes avec un inconnu. Une fois le job terminé et qu'il me demande nom et numéro, je souris en li demandant de rester là, feignant d'aller prendre à boire... Alors qu'en deux deux je me retrouve au volant de ma voiture et me dirige vers Blue Bridge Road, le quartier de la ville qui m’apaise le plus. Je me gare dans le centre, là où les autres voitures sont nombreuses et les rues éclairées. Puis je continue à pied, l'air mélancolique et seul. J'aurais du apporter avec moi une veste, la nuit et fraîche et la proximité de la rivière qui dévale sous le Blue Bridge ne réchauffe guère mon corps... Pourtant je me dirige sous ce dernier et m’assoie à même le sol, reprenant mes esprits et aérant ma tête de tous ce qui pourrait être néfaste. Je reste calme et discret lorsqu'un groupe de jeunes traverse le pont... Ou pas. Ils ne peuvent pas prétendre avoir la chance de le parcourir puisqu'une ombre surgit des ténèbres pour arracher la vie de leurs entrailles. Les aider serait déjà trop tard, je devrais m'enfuir mais lorsque le meurtrier m'observe je sais qu'il ne me fera pas assez de mal pour me tuer : ce serait beaucoup trop clément. Je détourne le regard lorsque vampire se glisse dans mon dos et me rejoint sur les cailloux, à la place je fouille dans ma veste en cuir pour sortir cigarettes et briquet et aspire longue latte que je recrache en face de moi « Je suis aussi heureux de te voir que tes retrouvailles avec le soleil. » Je ne lui lance pas même un regard, les vampires ne sont pas mes meilleurs amis et j'ai du mal avec ces créatures des ténèbres. Quand il avoue qu'il ne restera pas trop longtemps je ne peux m'empêcher de rigoler en regardant le ciel noir parsemé de points blancs éclatants « Dieu merci. » je tire une nouvelle latte, ayant hâte de dire au revoir à Oskar « Tu peux pas être plus discret dans tes activités ? Au moins aie la désencre de ne pas venir tâcher ma veste... » parfois j'aimerais avoir un pouvoir comme la pyrokinésie ou encore la capacité à provoquer de forte douleur mentale... La télékinésie est utile dans bien des domaines mais demande concentration et répétition pour complètement abattre un adversaire surnaturel « Tu ne devrais pas profiter des heures restantes po trouver d'autres victimes au fait ? » de cette manière, lui comme moi serions satisfait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Petrovsky
vampire. i want blood.
avatar


Messages : 103
Nom d'utilisateur : © Summers
Célébrité + © : Tom Hiddleston - Avatar by © Summer, sign by © Summers & gifs by Tumblr.
« Trust me. I can eat you quickly or I can eat you slowly. But I will eat you. »


◗ Âge : 30 ans d'apparance, mais plus de 340 ans en réalité.
◗ Statut civil : Célibatârd et très très fière de l'être !
◗ Travail, étude : Dealer - Assassin - Croquer d'homme - Gigolo -
◗ Adresse : Terré au fin fond d'un crypte aménager grand luxe... Mais rêver pas l'entrée est secrete.
◗ Secret : Les secrets c'est fait pour être gardés, non ?



MessageSujet: Re: Anton ✣ Let me see your fearless when the darkness come.   Lun 4 Jan - 17:35


“ Let me see your fearless when the darkness come. ”
À la remarque du jeune Isaiah Oskar ne put s'empêcher un geste de la manche, machinal. Non pas qu'il désirait cacher sa nature, non, l'autre était au courant. D'ailleurs n'était-il pas comme lui ? Enfin, c'était un être surnaturel, Oskar le savait, il le sentait. Un sorcier ? Notre vampire musicien n'était pas encore totalement sûr de la nature exacte de son "ami". Le rouge à ses lèvres disparues, s’engouffrant dans le tissu noir de son manteau. Un peu surpris par la question du jeune homme, il se contenta de répondre « Ne t'en fait pas pour cela, j'en trouverais une sur ma route de retour. ». Ne le regardant toujours pas, ses yeux bleus azur contrastant avec son look gothique, posé sur les flots et les quelques vagues légères que le vent soulevait. Un léger sourire se dessina sur le visage pâle du vampire, bref, mais présent. Il était amusé par les attitudes un peu foireuses de l'homme, qu'il tentait de formuler pour faire partir le vampire, qui en soit n'en avait pas envie du tout. Mais Oskar n'était aucunement froissé, cela l'amusait plus qu'autre chose qu'on le rejette.

« Que fais-tu là, seul, dans le soir à une heure si tardive ? » Levant les yeux au ciel. La réponse n’intéressait nullement Oskar en réalité, mais bon, il avait entamé la discussion comme si de rien n'était, alors il ne pouvait s'en prendre qu'à lui. Mais une question traînait dans son esprit. Pourquoi être ici avec un jeune homme qu'il ne veut pas manger, et avec qui il n'a pas envie d'être ami... De la pitié ? Non de l'amusement. Quoi qu'il en soit, Mirko se posa plus confortablement, quittant sa position à croupir pour poser ses fesses sur les énormes pierres fraiches, les jambes plus basses, les pieds poser sur d'autre rocher en contrebas. Mais le vampire tourna enfin le visage vers le l'autre homme à ses côtés. Il préférait jouer les "copains", qui sait peut-être qu'un jour, il ne finirait pas réellement de l'apprécier. « En tout cas, tu es fort élégant pour une sortie nocturne. » Oskar préparait toujours doucement ses jeux et lui dire qu'il était élégant était un simple premier jet de dès dans cette partie qui s'annonçait finalement forte amusante pour lui.

Retournant son regard vers l'eau qui s’écrasant contre les rochers faisait un doux bruit qu'Oskar appréciait et qui apparaissait chacun de ses maux. « C'est quoi ton pouvoir déjà ? » Clair, net, précis... C'était ça aussi Oskar. Pas la peine de tourner autour du pot quinze ans. Oskar était intrigué par son pouvoir de sorcier.
463 mots ♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Anton ✣ Let me see your fearless when the darkness come.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anton ✣ Let me see your fearless when the darkness come.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Woke up with a monster :: SEVEN LAKES :: Blue bridge road :: Blue bridge-
Sauter vers: